Soin

Extraction d’une couronne dentaire : comment se fait-elle ?

extraction couronne dentaire

Les maux de dents et les pathologies qui en découlent sont l'un des principaux maux de ce siècle. Ne datant pas d'hier, les rages de dents et autres maladies qui s'y apparentent ont considérablement évolué au cours de ces dernières années, en cause, l'augmentation de la consommation de sucreries et autres aliments nocifs pour notre  santé bucco-dentaire.

Les traitements que peuvent proposer et mettre en pratique les chirurgiens dentistes sont divers et variés, et sont adaptés selon le type d'atteinte, la situation, le budget du patient et encore d'autres facteurs. Cela dit, la dent peut parfois être détériorée à un degré tel, qu'il n'est pas d'autre issue que d'envisager l'extraction de cette dernière de manière complète et définitive.

Pourquoi et quand doit-on enlever une dent ? 

Le chirurgien dentiste a le devoir, lorsqu'il est confronté à un patient dont une ou plusieurs dents sont malades, d'envisager tous les traitements nécessaires et possibles afin de les sauver, il apparaît donc comme évident que l'extraction d'une couronne dentaire n'est autre qu'un dernier recours, dans le cas où il n'existe plus de possibilité de la sauver .

Il y a plusieurs cas dans lesquels une dent ne peut plus être sauvée par un dentiste, notamment les suivants : 

  • Fracture de la dent ou de la racine de cette dernière après un traumatisme ;
  • Détérioration de la dent à un stade très avancé, à tel point qu'il n'y a plus rien à réparer ;
  • Déchaussement dentaire à un stade avancé,  suite à une maladie ou un accident ;
  • Enfin, dans le cas où des dents (de sagesse notamment) sur le point de pousser ne trouvent pas de place sur la gencive. Cela peut notamment être le cas lorsque des dents  primaires "refusent" de tomber d'elles-mêmes, la gencive s'en trouve submergée.

Les techniques d'extraction dentaires 

Pour réaliser une extraction dentaire, le chirurgien dentiste n'a pas 36 solutions mais 2 ; soit l'extraction dite simple, soit l'autre, l'extraction avancée.

Le choix de la technique d'extraction à mettre en oeuvre n'est bien évidemment par arbitraire, et le dentiste devra opter pour l'une d'entre elles selon la situation face à laquelle il se trouve.

En réalité, le choix de la méthode d'extraction dépendra principalement de deux facteurs qui sont le nombre de dents à extraire ainsi que leur position dans la gencive, comme suit : 

  • L'extraction simple : également désignée sous le nom d'exodontie se pratique lorsque la position de la dent à enlever est facile d'accès et visible. Le dentiste n'a alors qu'à anesthésier la zone concernée et extraire progressivement la dent à l'aide de ses outils ;
  • L'extraction complexe : ici on peut réellement parler de chirurgie, car cette technique nécessite l'incision de la gencive, opération assez délicate à réaliser, qui demande beaucoup de précision. On a recours à cela lorsque la dent est difficilement accessible ou même invisible, c'est-à-dire se trouvant sous la gencive, ou encore qui possède des racines profondément ancrées, etc. L'autre nom donné à cette méthode d'extraction est l'odontectomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.